22 janvier 2022

Déshonneur, honte spirituelle ! faux cheveux, crane rasé ! Un fléau.

La femme noire, africaine, se livre depuis des générations maintenant à cette pratique honteuse du port de perruques, tissages, extensions, dans le but de ressembler à un modèle qui lui a été imposé. Elle en arrive maintenant à un autre : la coupe rasée. Or, nous savons du fait des Enseignements du seul mandaté Zouloula100, que derrière chaque chose il y a un esprit. Car il n'y a pas d'effet sans cause. Qu'en est-il donc de ces phénomènes qui plongent une très grande partie de femmes noires à rejeter leur image naturelle ?

Le déshonneur

En effet, pendant que certaines offrent leurs cheveux en sacrifices à leurs faux dieux, toi femme noire, tu portes cela sur ta tête ce qui déshonore ton être tout entier (esprit, âme et corps).

Oui, cet acte est une abomination, en voulant changer l’apparence naturelle de la femme Noire originelle sortie (issue d’une loi Divine) du premier Homme Noir pour ressembler à ce qui est venu du péché et de la disgrâce des anges déchus.

Ceux-là même qui apportèrent la corruption, l’anomalie, en pratiquant l’hybridation avec des filles noires non-initiées,  manifestant ainsi une nouvelle race contre nature, celle des blancs. Ces derniers à leur tour, tout comme leurs géniteurs les déchus, pratiquèrent aussi l’hybridation (le métissage) avec des filles noires non-initiées qui portaient néanmoins les cheveux crépus sur leur tête, engendrant ainsi la race des sang-mêlés (métis).  (lien article Origine des autres races).

Ces femmes noires quoique non-initiées avant cette corruption étaient naturelles, parfaites en beauté, tellement agréables à voir et incomparables en beauté à l’exception du 1er Homme, de la 1ère Femme (Origine 6. Bibèl, le Livre de la Vérité).

Donc, toi femme noire! en agissant de la sorte avec ces cheveux (synthétiques ou naturelles), tu méprises la loi divine, originelle. Tu perverties ton image naturelle, et renvoies une image fausse de toi.

Le cheveu est une extension du corps d’une personne, tant sur le plan spirituel que physique. Mettre une perruque c’est comme porter l’organe d’une autre personne, porter son identité avec tout ce que cela incombe (le cheveu est porteur de l’ADN). Ainsi par cet acte, tu te déshonores en te couvrant de la disgrâce, en mettant à l’honneur un type de chevelure étrangère.

N'as-tu pas conscience des dimensions inconnues de la femme noire 1 ? Certainement que non ! Alors, soit éclairée et comprend d'où provient l’origine de ce déshonneur. Commençons par l'importance originelle de ton cheveu.

L’importance originelle du cheveux

C’est par la force que jadis, tes ancêtres non-initiés, rebelles au Verbe de Lóba, ont dû renoncer (haïr, rejeter, mépriser) à leur chevelure naturelle. C’est par la jalousie que la femme noire surtout a été prise pour cible.

En vérité, la magnifique chevelure de la femme noire est comme une couronne royale de beauté naturelle. Mais pas seulement. Cette chevelure symbolise aussi un (le) canal par lequel le plan Spirituel du Grand Ordre des Choses se connecte à l’homme noir dans le visible.

L’inconscience des enjeux et l’aliénation

C’est avec fierté que tu arbores tes faux cheveux n’est ce pas ?  (rajouts, perruques, tissages et extensions, etc). Comprend que par ceci, tu n’es en vérité que le résultat/fruit des influences néfastes de ce monde, dans lequel tu as grandi, sous la domination occulte des mauvais esprits divers derrière toutes les religions confondues (catholicisme, évangélisme, islam, bouddhisme, etc) ; ajoute à cela, les influences des cultures importées (hollywood, médias, réseaux sociaux etc), celles des autres races.

Femme noire, fière, mais ignorante et inconsciente de son image fausse avec des faux cheveux, faux cils etc

Tu caches ta chevelure naturelle (crépue) sous des faux cheveux. Quand tu portes des artifices (faux cils, faux ongles etc ) tu es convaincue de ta beauté et tu marches avec fierté.

Si seulement tu pouvais être consciente. Si seulement tu pouvais voir avec quelle envie, ils convoitent ta chevelure volumineuse et naturelle qui couronne ton port de tête sans nul autre pareil! Ils t’ont méprisée, insultée, rabaissée; ils t’ont poussée à avoir honte de toi, à avoir honte de ta chevelure, de ta couleur de peau, etc.. Ils t’ont poussé à rejeter et modifier ton identité.

Pourtant que ne donneraient-ils pas pour être comme toi et avoir ce dont naturellement tu as été ornée et dotée par le Spirituel selon ce que ton Tetè (Père), Lóba (Créateur Unique et Véritable) par la manifestation de son Verbe a permis !

La honte spirituelle

Malheur à toi également, femme noire non-initiée, qui maintenant te complaît à raser ta chevelure naturelle (crépue). Ne sais-tu pas que tu reproduis des traditions abominables de tes ancêtres non-initiés ; ceux qui n’étaient pas dans la Vérité et qui ont subi l’esclavage et la colonisation dont l'origine spirituelle se trouve ici : L'Origine cachée de l'esclavage des noirs.

Femme noire, au crâne rasé, avec de faux-cils, ignorante de sa chevelure naturelle et de l'image de beauté de la Femme Noire.

Exemple chez les massaï, comme on  peut le lire dans cet article joint, selon lequel “Les hommes sont de vrais fainéants, qui laisseraient tout le travail aux femmes”. Selon cet article encore, plus précisément dans la partie intitulée  “rôle des femmes massaï“, l’homme est passé pour paresseux. Ceci justifiant implicitement la masculinisation de la femme par le crâne rasé, comme pouvant être l’égale de l’homme.  Ce qui est une abomination ! en effet, l’Homme Moto a été créé en premier de ce fait il est l’ainé. D’autant plus que la Femme Múto, elle, est sortie de l’Homme qui de ce fait est son ainé (prévalence du droit d’ainesse).

Illustration : Moto le premier Homme et Múto la première Femme de l'Univers, étaient des Noirs. Moto est issu du Grand Ordre des Choses, et Múto est issue de Lui Moto, par une loi Divine par la manifestation de la Volonté de Lóba, Créateur Unique et Véritable.

On comprend aisément ici, que derrière cette façade dite de beauté au crâne rasé, se trouve avant tout l’usurpation du rôle (image) de l’homme.

En effet le Mútôped’Mudí (Prophète) Wonja qui était noir (Esaie dans les bibles actuelles) avait prophétisé dans Wonja 3:17, 18 & 24 (voir Bibèl, Kálat’a Mbalé) sur ce qui allait arriver aux femmes noires à cause de leurs orgueils et péchés. Le crâne rasé représente un châtiment divin : l’image de leurs péchés.

Malheur à toi aussi femme noire, qui te laisse séduire par des phénomènes du monde corrompu de la mode, relayés par Hollywood dans des films et séries TV. Ces divertissements sont des distractions, mensongères qui ont pour but de flatter l’égo de ces noirs (non-initiés) perdus et en quête de reconnaissance (film comme #blackpanther) ; ainsi que de détruire la sublime image originelle de la Femme Noire révélée dans le lien plus haut1 et aussi dans Kálat’a Mbalé, Bibèl, la Bible Authentique .

Deux femmes noires aux crânes rasés dans le film hollywoodien Black Panther sortie en 2018

Femme noire, où est ta dignité ?

Dans les temps très reculés, les femmes noires initiées, dans la Vérité, connaissaient la véritable importance de leurs cheveux. Elles ne les méprisaient pas, en se coiffant avec du faux pour “paraître” agréable aux yeux de certains hommes. Mais tout au contraire, elles les chérissaient, en les entretenant selon les enseignements qu’elles ont reçus au cours de leur initiation par le Verbe de Lóba comme cela se doit, pour rendre premièrement Gloire au Créateur Unique Lóba ; Et aussi pour honorer leurs propres corps (mise en valeur selon le Verbe).

Femme noire qui arbore fièrement sa couronne naturelle

Leurs beautés naturelles étaient tellement frappantes, qu’elles furent, prisées, enviées, jalousées par les femmes blanches et sang-mêlées. En voici un début d'extrait dans Kálat’a Mbalé, Bibèl, la Bible Authentique 1:6 << c'est pourquoi les femmes blanches et sang-mêlés se sont irritées contre moi,...>>

Entretenir ses précieux cheveux, c'est possible !

Témoignage d'une sœur dans le Verbe.

Les derniers articles


Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 commentaire pour “Déshonneur, honte spirituelle ! faux cheveux, crane rasé ! Un fléau.”

ADJE DAMIEN

23 janvier 2022

Cet article, c'est la manifestation de la Grâce de Lóba par Son Verbe pour toi femme noire, femme africaine, au travers Son Deuxième Fils Mystérieux Zouloula100